Marouba Fall livre sa vision du monde

Livre
Betty ALLEN ou la liberté en question : Marouba Fall livre sa vision du monde

Dans Betty Allen ou la liberté en question, publié récemment aux éditions Neas, Marouba Fall livre une longue chronique sur la marche actuelle du monde, jalonnée par les contrastes, les extrémismes religieux et l’uniformisation des cultures.

Le récit s’appuie sur les attentats du 11 septembre 2001 qui ont marqué les Etats-Unis pour diagnostiquer la marche actuelle du monde. A travers la chronique d’un voyage, qui mène l’auteur à Trois Rivières (Canada) trois semaines après ‘l’affront subi par les Usa’, des mots comme : dialogue des cultures, terrorisme, islamistes, uniformisation, etc., trouvent leur sens.

Marouba Fall livre, dans son dernier ouvrage Betty Allen ou la liberté en question, son point de vue sur les questions majeures du 21e siècle.

Pour l’auteur, le monde est pluriel. C’est un village planétaire, marqué par la mondialisation, l’uniformisation des pensées, des cultures, des langues et même de la vision économique. Le choc des civilisations ne doit pas signifier, pour les peuples, la différence. Mais, fait savoir Marouba Fall, cela démontre plutôt, qu’il faut qu’ils cherchent à se comprendre.

Prenant prétexte d’une discussion avec l’héroïne du récit, une Américaine blanche, Betty Allen, l’auteur soutient : ‘Nous vivons une époque où les tenants de la civilisation occidentale, dans leur volonté d’hégémonie, ont décidé de mettre à rude épreuve sa concurrente : la civilisation musulmane dont les forces sont la foi et le pétrole’. Dans ce dernier ouvrage, l’écrivain fait l’apologie de la différence qui rapproche les hommes.

Entre réalité et fiction, Marouba Fall pose le problème de la diversité culturelle et linguistique. La trame du livre, ‘qui, souligne-t-on, commence et se termine par une prière de paix’, tombe comme une réponse de l’auteur à ceux qui voient les Musulmans comme des partisans de la violence. L’auteur souligne ainsi son refus d’assimiler le terme islamiste à terroriste : ‘Le mot islamiste ne peut être synonyme de terroriste, car l’Islam est une religion de paix. Il prône le travail, la charité, le partage, la tolérance et le pardon’.

Et même si pour l’héroïne Betty Allen, beaucoup de criminels se réclament de la foi musulmane aujourd’hui, son interlocuteur se demande quant à lui, combien d’entre eux ne sont ni musulmans ni même croyants ?

Ainsi, pour donner son point de vue sur les questions qui agitent le monde, l’auteur fait-il un flash back sur certains événements marquants. Notamment l’invasion du Koweït par l’Irak en janvier 1991, les préparatifs d’une future attaque de l’Afghanistan au lendemain du 11 septembre, le film des attentats, suivi en direct par les télévisions du monde, etc.

Fatou K. SENE http://www.walf.sn/culture/suite.php?rub=5&id_art=41329 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site