Extrait de la pièce de théâtre : ALIIN SITOOYE JAATA OU LA DAME DE KABRUS, Dakar, Les N.E.A.S., 1996, pp 54-69

Extrait de la pièce de théâtre : ALIIN SITOOYE JAATA OU LA DAME DE KABRUS, Dakar, Les N.E.A.S., 1996, pp 54-69.

RÉTROSPECTIVE  7

(Kabrus. Aliin Sitooye, Alu Gay, Atiyom Amifan, Coépouse se distraient des manies de « Commandant » qui mine des séquences de sa vie d’ex-tirailleur).


LA COÉPOUSE

J’ai remarqué que « Commandant » fréquente notre concession de plus en plus régulièrement.


ATIYOM

La présence d’Aliin Sitooye l’attire.


LA COÉPOUSE


Aliin, cela ne te gêne-t-il pas qu’un tourmenté s’attache à toi ?


ALIIN


Chère coépouse, cet homme m’intéresse. Il est un reflet du monde trouble où nous pataugeons.


(Entre le Manchot. « Commandant » se met au garde-à-vous).


ATIYOM

(Au Manchot)

Si tu ne dis rien, il risque de rester comme ça pendant longtemps.


LE MANCHOT

Je connais déjà « Commandant ». La guerre n’ôte pas seulement la vie à nos frères, il en mutile et en traumatise à vie aussi. (Á Commandant) Repose ! (« Commandant » va s’accroupir au seuil de la case. Comme un chien de garde)

As-tu la paix, Aliin Sitooye Jaata ?


ALIIN


La paix seulement. Tu es seul ?


LE MANCHOT


Je n’ai pas voulu attirer l’attention en me faisant accompagner.


ALIIN


Tu as bien fait. Si tu veux me parler, je t’écoute, il n’y a aucune oreille indiscrète ici.


LE MANCHOT


Parfait. Je serai bref car je n’ai  qu’une chose à te dire.


ALIIN


Parle.


LE MANCHOT


Toute la Casamance attend ton message libérateur.


ALIIN


Mon message est déjà délivré


LE MANCHOT


La résistance passive ne satisfait pas tout le monde. 


ALIIN


Ceux qui me font confiance s’y conformeront.


LE MANCHOT


Il faut un mot d’ordre qui mette tous les patriotes casamançais d’accord.


ALIIN


La lutte armée ?


LE MANCHOT


Les Étrangers resteront sourds à tout autre langage. 
 

ALIIN


Est-il sage de se battre avec un ennemi mieux armé ?


LE MANCHOT


Si tu parles, toute la Casamance sera debout. Les Etrangers seront alors submergés malgré la puissance de leurs armes.


ALIIN


Aujourd’hui, notre province et le seul bastion de la résistance. Pour vaincre les Etrangers, il faut que le pays tout entier se mobilise, or c’est loin d’être le cas.


LE MANCHOT


Je suis convaincu que la Casamance debout réussira à conquérir la liberté.


ALIIN


Manchot, tu es d’une folle générosité ! Seuls, les Casamançais sont incapables d’arracher le pays à la domination.


LE MANCHOT


Ils pourront du moins sauver la terre de leurs ancêtres.


ALIIN


Que veux-tu dire ?


ATIYOM


Prêtresse, le Manchot pense que la Casamance ne doit pas lier son sort à celui du pays.


ALIIN


Tu penses cela ? 
 
 
LE MANCHOT


Qui. La Casamance est ma seule patrie.


ALIIN


Je ne te comprends pas.


LE MANCHOT


Le pays est scindé en deux parties : un nord administré avec bienveillance et un sud piétiné et pressuré. Fils du sud, je suis en colère contre les Français et leurs esclaves du nord.


ATIYOM


Les nordistes sont, en effet, acquis à la politique des Etrangers. Il en est même qui sont considérés comme des Blancs et sont traités comme tels.


ALIIN


Et c’est pour ces considérations que toi, Manchot, tu estimes que la Casamance n’a pas le même combat que le reste du pays ?


LE MANCHOT


Ces raisons ne sont-elles pas suffisantes ?


ALIIN


Tu manques de clairvoyance.


LE MANCHOT


Je ne suis pas le seul à constater que la géographie et le parti pris de l’administration isolent la Casamance.
 
 
ATIYOM


Je dois moi-même avouer que lors de mon premier séjour dans le nord, je me suis senti là-bas comme un étranger égaré dans un univers peu transparent ; j’ai alors pensé au bercail comme à un pays distinct, avec ses paysages, ses coutumes et son destin propre.

ALIIN

Les villes du nord sont bâties à l’image des villes des Blancs Moi aussi, je ne me suis pas sentie à laisse à Dakar.  Mais de là à en déduire qu’il y a un sud et un nord de destins opposés, il y a un pas, et je vous demande d’y réfléchir à deux fois avant de le franchir.


LE MANCHOT


Mais…


ATIYOM


Il existe certainement un déséquilibre, mais il est créé par les Etrangers, et nous devons empêcher qu’il soit le prétexte d’un antagonisme fatal à l’unité.


ALU


Oui, il faut préserver l’unité.


ALIIN


Je sais que beaucoup de gens d’ici en veulent à ceux du nord à cause des réquisitions de riz et de bétail destinées en partie à ravitailler leurs villes affamées.


LE MANCHOT


N’avons-nous pas raison de protester quand nos provisions et nos troupeaux sont saisis et envoyés à des inconscients soumis qui fatiguent leurs terres à cultiver de l’arachide ?
 

ATIYOM


Et puis les gens du nord nous sous-estiment. Nos fils qui vont travailler parmi eux reviennent déçus, mortifiés.


ALIIN


Les paradoxes ne manquent pas dans un pays privé de liberté. Ni les paradoxes, ni les lâchetés inavouables. Pourtant il faut garder la tête froide et envisager l’avenir avec lucidité.


LE MANCHOT


La Casamance peut se tirer d’affaire, toute seule.


ALIIN


Un pays n’est pas un gâteau qu’on partage.


ALU


Un pays est comme un bol de riz autour duquel tous s’assoient et mangent avec mesure.


ALIIN


A ceci prés qu’un pays ne se mange pas, on le travaille.


LE MANCHOT


Je suis sûr que…


ALIIN


Le nord et le sud se donneront la main quand il faudra en finir avec les Etrangers. Après ils régleront avec sagesse leurs malentendus.


LE MANCHOT


Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups ?
 

ALIIN


Avec une telle fougue et une vision aussi étroite, je doute qu’on puisse même réussir un coup ! (Un temps) Un jour, mon parent Benjamin Jaata m’a dit que les Blancs nous dominent parce qu’ils ont réussi non seulement à morceler l’Afrique mais aussi à diviser les hommes eux-mêmes. Q’adviendrait-il si, à notre tour, nous nous amusions à nous séparer les uns des autres au sein d’un même minuscule pays ? Il a dit aussi que l’avenir était dans l’unité de tout le continent. Ma concession est à l’image de ce que Benjamin Jaata et tous les hommes clairvoyants souhaitent ! Il y a des jours où je reçois des pèlerins venus de tous les pays voisins et même de plus loin.


LE MANCHOT


Prêtresse, je…


ALIIN


Manchot, l’essentiel est dit.


LE MANCHOT


Ne me coupe pas la parole. Je suis d’accord avec toi sur ce qui concerne le devoir d’unité.


ALIIN


A la bonne heure !


LE MANCHOT


Cependant je ne pense pas que la résistance passive soit efficace. Il faut prêcher la lutte armée.

(Commandant bondit et fait le geste de mitrailler des ennemis, imitant le staccato d’une mitrailleuse. Puis il reprend sa place.)


ALIIN


Manchot, tu es très vaillant, mais tu as un défaut majeur : l’impatience.
 
 
ATIYOM


C’est vrai.


ALIIN


L’impatient ne fait pas confiance au temps.


LE MANCHOT


Lui faire confiance, c’est laisser le monde se faire et croiser les bras.


ALIIN


Non, c’est laisser mûrir nos pensées afin de donner un poids décisif à nos actions futures. L’impatient refuse au temps le rôle qu’il doit jouer.


LE MANCHOT


Pour qui le temps joue-t-il ?


ALIIN


Pour ceux qui savent le respecter. Mais ceux qui veulent courir plus vite que lui perdront rapidement le souffle, ceux qui construisent en faisant fi de lui verront s’écrouler leur œuvre sous la secousse du moindre vent.


LE MANCHOT


Les hommes d’Efok pensent que le temps de se battre est venu.


ALIIN


Si le temps était mûr pour se battre, ils ne seraient pas seuls à prendre les armes.


LE MANCHOT


S’il n’a pas mûri, en dépit de nos souffrances, c’est que le temps joue contre nous.


ALIIN


Voilà que tu avoues : tu ne fais pas confiance au temps.


LE MANCHOT


A vrai dire, non !


ALIIN


Puisque c’est ainsi, nous n’avons plus rien à nous dire.


LE MANCHOT


Puis-je te demander une chose ?


ALIIN


Je t’écoute.


LE MANCHOT


Chaque fois que tu penseras à moi, formule une prière pour les hommes d’Efok qui ont choisi le refus armé.


ALIIN


Je n’y manquerai pas.


LE MANCHOT


Au revoir, Aliin Sitooye Jaata.


ALIIN


Adieu. Atiyom, raccompagne-le jusqu’à la sortie du village.


(Le Manchot et Atiyom sortent)


LA COÉPOUSE


Cet homme est un feu roulant


ALU

C’est lors de la première guerre des Blancs qu’il a perdu le bras. Il paraît qu’il a mérité beaucoup de médailles dont il n’a pas voulu. Il est revenu du font enragé, décidé à faire payer cher ceux qui l’ont envoyé au feu.


 
LA COÉPOUSE


Il s’entendrait à merveille avec Gnaconfosso.


ALU


A propos, où est passée la visionnaire de Yuutu ?


ALIIN


Elle se cache parce qu’elle est recherchée pour instigation d’émeutes. Mais si elle est encore dans la province, elle ne tardera pas à se manifester (silence)


ALU


Aliin, tu ne te sens pas bien ?


ALIIN


Ce n’est rien. Seulement des vertiges de temps à autre et puis le vente…


LA COÉPOUSE


Ah ! Ma chère Aliin, tu…


ALIIN


Bouche cousue, ma coépouse ! Laissons le temps faire son travail. La langue, si tu ne le sais pas, contrarie le destin. Elle se libère trop vite, et pour lui donner des leçons, le destin fait souvent le contraire de ce qu’elle s’est empressée de répandre.


LA COÉPOUSE


Ah bon ?

ALIIN


Ma chère, si tu fais un rêve que tu désires voir se réaliser, tais-toi, n’en parle à personne, même pas moi à moi. 
 
 
 

Commentaires (3)

1. Amadou Tidiane Gaye 19/12/2008

bonjour M. Marouba Fall! tout d'abord je tiens à vous féliciter et à vous remercier pour vos oeuvres que vous produisez et l'encadrement pour le livre sur le bateau Djola. je suis étudiant en licence en informatique appliquée à l'université de ziguinchor. paraléllement je suis intèressé par le théâtre et la poésie en particulier et la culture en général. j'ai quelque chose de trés important à vous demander sur votre pièce Aline Sitoé Diatta. pour cela si vous voulez bien me donner votre contact ou me contacter sur ce email:gayeamadou2005@yahoo.fr ça sera un immense plaisir pour moi. merci d'avance. je compte sur vous pour avancer dans mon enquête sur la vie et l'oeuvre d'Aline S. Diatta

2. name (site web) 24/08/2010

remy hair wigs

3. Mpamy Jérôme (site web) 20/11/2012

bonjour M. Fall, j'ai écrit une nouvelle où Aline est personnage et j'aimerais tu le préface.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site